FILMOGRAPHY

2013

DISAFFECTION / DESAFFECTION

science fiction short-film.  17 minutes

Shot in RED - 2K

Best Editing Award at NOIDA Festival (India)

 

ANOMALY – Sache que (clip)

 

JEANCRISTOPHE – Je mixe à la maison (clip)

 

ESTEBAN FERNANDEZ – Sur ma Bleupoline / Climax (2 clips)

 

ZORA – Le Mépris / Les Paillassons (2 clips)

 

LES BISKOTOS – Comment fait-on les bébés ? (clip)

 

 

2012

THE MAN WHO LAUGHED /

L'HOMME QUI RIT

short film - comedy

Best Production design Award - 48H of short film of Lille (France)

 

a PLACE for PLATES

fantastic - 5min

short film selected at the Short Film Corner - Cannes Festival 2013)

 

WESTERN CAMEMBERT

short film - 5min

 

MYTHOLOGIC

web-série - 4x6min

Charles Thomas - The filmmaker

 

When he was 16 years old, armed with a simple digital camera in video mode, Charles Thomas embarks on the cinema adventure. He realizes then a first spy thriller. What was at first only leisure, one pastime will become little by little a passion. These first steps in the filmed fiction - certainly on a small scale - go on according to regular productions. In two years, he realizes a fantastic serie of six episodes in which he maintains scriptwriter's roles / director / editor / comedian / special effects man / webmaster, but also parodical musical clips, false advertisements and some short films

In a parallel to these first self-taught experiences, he turns quite naturally to a Audiovisual Advanced Technician's certificate in Roubaix (France). This last diploma in pocket, he has from now on an audiovisual basic culture as well as a technical and intellectual luggage. Just as much worried of blooming technically that artistically, he also devotes to the writing (texts, short stories, scenarios), an activity which will never leave him.

 

From 2006 till 2010, several successive contracts and the broadcasting give him the opportunity to brew so a wide panel of the professional exercises appropriate to the domain (report, editing of clips, realizations of commercials) and lead him to define exactly his professional project. He so works during one year in Paris in the company named Mikros Image (Paris).


Wishing to take up with the creative dimension of his first projects, Charles Thomas leaves Paris to return in the North of France at the end of 2010.

He joins a third year in broadcasting ( D.R.E.A.M). In the U.V.H.C in which he continues his training so technical and theoretical. He maintains, on his side, an almost bulimic practice of the writing for diverse projects of audiovisual realization. Among those, a funny web fiction staging the gods of the Olympia battling against contemporary problems: MYTHOLOGIQUE, short films and video clips for artists of the region (Zora, Biskotos, PiedNez, Esteban Fernandez, Anomaly, Jean Christophe).

 

He creates the concept of the Web-broadcast named CUT,  the realization of which he performs. It is about an emission presenting the current events of the city of Marly (www. marly.fr).


In 2012, he joins Romain Palich (medical student) as cameraman for a documentary dealing with the AIDS epidemic. The shooting lasted three weeks in Cambodia.
He also make a short film for the group of jazz LA PALMA. Movie selected in the Short Film Corner of the Cannes film festival in 2013. He obtains finally the prize of the best director to the festival of the 48 hours of the short film of Lille 2012 with the film THE MAN WHO LAUGHED.

 

Charles Thomas - L'auteur-réalisateur

 

C’est à 16 ans, armé d’un simple appareil photo numérique en mode vidéo que Charles Thomas se lance dans l’aventure cinéma. Il réalise alors un premier film d’espionnage. Ce qui n’était au départ qu’un loisir, un passe-temps deviendra peu à peu une passion. Ces premiers pas dans la fiction filmée – certes à petite échelle – se prolongent au gré de productions régulières. En deux ans, il réalise série fantastique de six épisodes dans laquelle il assure les rôles de scénariste / réalisateur / monteur / comédien / truquiste / webmaster, mais également des clips musicaux parodiques, de fausses publicités et quelques courts-métrages.

 

Parallèlement à ces premières expériences autodidactes, il s’oriente tout naturellement vers un BTS Audiovisuel sur Roubaix. Ce dernier en poche, il dispose désormais d’une culture audiovisuelle de base ainsi que du bagage technique et intellectuel de rigueur. Tout autant soucieux de s’épanouir techniquement qu’artistiquement, il s’adonne également à l’écriture (textes, nouvelles, scénarios) – une activité qui ne le quittera jamais.

 

De 2006 à 2010, plusieurs contrats successifs dans l’audiovisuel lui donnent l’opportunité de brasser ainsi un large panel des exercices professionnels propres au domaine (reportage, montage de clips, réalisations de spots publicitaires) et le conduisent à définir avec précision son projet professionnel. Il travaille ainsi un an à Paris chez Mikros Image.

 

Souhaitant renouer avec la dimension créative de ses premiers projets, Charles Thomas quitte Paris pour revenir dans le Nord à la fin 2010.

 

Il intègre une troisième année en audiovisuel (D.R.E.A.M.) à l’U.V.H.C dans laquelle il continue sa formation aussi bien technique et théorique. Il entretient, de son côté, une pratique quasi ‘‘boulimique’’ de l’écriture pour divers projets de réalisation audiovisuelle. Parmi ceux-là, une web-série humoristique mettant en scène les dieux de l’Olympe aux prises avec des problématiques contemporaines : Mythologique, des courts-métrages et des vidéo-clips pour des artistes de la région (Zora, Les Biskotos, PiedNez, Esteban Fernandez, Anomaly, Jeancristophe).

 

Il créé le concept de la web-émission Cut  dont il assure la réalisation. Il s’agit d’une émission présentant l’actualité de la ville de Marly (www.marly.fr).

 

En 2012, il rejoint Romain Palich (étudiant en médecine)  en tant que cadreur pour un documentaire traitant de l’épidémie du SIDA. Le tournage dure trois semaines au Cambodge.

 

Il réalise également un court-métrage pour le groupe de jazz LA PALMA. Film sélectionné au Short Film Corner du festival de Cannes en 2013. Il obtient enfin le Prix de la Meilleure Réalisation au festival des 48H du court-métrage de Lille 2012 avec le film « l'Homme qui rit »

 

Déterminé et avide d’expériences audiovisuelles (et cinématographiques) toujours plus inédites, Charles Thomas privilégie et parvient à concilier une double volonté : celle d’une exigence, d’une rigueur – qualitative, artistique, technique – et celle d’une prise en compte de l’humain comme vecteur déterminant de réussite de toute entreprise créative.

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page

Follow the film on Twitter & Facebook.

Disaffection is a science fiction short film directed by Charles Thomas.

 

Désaffection est un court-métrage de science fiction réalisé par Charles Thomas.

© 2014 Charles Thomas - OVNI Studio.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now